Pour en savoir plus, discuter de vos besoins ou prendre rendez-vous, contacter Isabelle
au 06 70 50 53 25
ou par email.
 
Afficher le calendrier

Actualités

 
 
19 Juil.
Actualité / Grasse

L’Huile Essentielle de Tea Tree (melaleuca alternifolia)

Incontournable dans votre trousse de vacances… et toute l’année !

Puissant remède pour la peau, cette huile essentielle polyvalente est dans le Top 5 de celles dont on ne peut se passer ! Originaire d’Australie et utilisé par les Aborigènes depuis des siècles, le ‘Tea tree’ vous sera très utile contre de nombreux maux du quotidien.

Swamp_Paperbark

L’arbre à Thé

L’arbre à thé ou tea tree est un arbre persistant, touffu endémique des régions subtropicales de l’est de l’Australie. Il pousse en groupes, formant des broussailles impénétrables, souvent dans des marécages près de la côte. Mais il peut s’adapter en basse altitude jusqu’à 300 mètres.

Ses longues branches portent des feuilles étroites et fines d’un vert vif, son tronc se détache par lambeaux ce qui lui vaut le nom d’écorce papier (comme ses cousins eucalyptus) mais lorsqu’il fleurit, le tea tree se pare de magnifiques fleurs blanches formant des «rince-bouteilles» spectaculaires.

Les vertus médicinales de ses feuilles sont connues des Aborigènes australiens depuis des siècles.

Ils fabriquaient en effet des cataplasmes de feuilles pilées recouvertes de boue pour les blessures cutanées.
Plus tard en 1770, c’est le capitaine anglais James Cook qui note son usage, les marins anglais utilisaient alors ses feuilles en infusion pour remplacer leur boisson favorite, en le baptisant «arbre à thé».

Son odeur terpinolée est un peu forte (Le terpène est un hydrocarbure végétal utilisé en parfumerie). Deux autres arbres de cette famille sont utilisés pour leurs qualités olfactives : le niaouli (Melaleuca quinquenervia) et le cajeput (Melaleuca leucadendron).  


Indications

Très facile d’utilisation cette HE sera utile dans tout type d’infection de la peau et des muqueuses (virus, bactéries, mycoses) et plus généralement des maladies virales (notamment les maladies éruptives infantiles).

À large spectre d’action, elle soigne notamment toutes les infections de la bouche (aphtes, gingivites), de la sphère ORL et bronchique (sinusites, angines, rhinites, trachéites, bronchites) et du système digestif (entérites et entérocolites).
Elle est aussi utilisée avec succès pour toutes les infections cutanées, les parasites et champignons (acné, coupures, herpès, psoriasis, zona, verrues, dartres, mycoses cutanées, génitales, les plis de peau et pieds d’athlète, etc.).
Elle exerce également une action décongestionnante et tonifiante.



Comment l’utiliser ?

  • Application cutanée
  • Stick olfactif individuel
  • Diffusion
  • Usage interne uniquement sur prescription médicale
  • Application possible sur les muqueuses


Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites, caries, parodontites : une goutte pure sur un coton tige directement dans la bouche.
Infections cutanées : abcès cutanés, furoncles, herpès, bouton de fièvre, mycoses : pure sur des petites surfaces, diluées jusqu’à 50% sur des zones plus étendues, elle se marie très bien avec une HE de lavande vraie ou aspic pour tous les problèmes de peau.
Infections O.R.L. : rhumes, bronchites, otites, sinusites, angines, rhinopharyngites, maux de gorge, laryngites : pure combinée à de l’eucalyptus radiata, de la menthe et/ou du citron dans des synergies pour les inhalations sèches ou humides, et en interne dans des préparations adaptées.
Infections gynécologiques ou urinaires : mycoses, vaginites, cystites, urétrites (en local dans une huile végétale, ou préparation en pharmacie d’ovule gynécologique).

 

Teatree_Eridanus


Très bel été avec les huiles essentielles !
Isabelle Sogno Lalloz – ISL Aromatherapie – Grasse